Uke (uké) correspond à « celui qui reçoit », c’est à dire qui reçoit la technique lorsqu’il attaque tori.
Uke prête son corps à l’autre pour la pratique. Par là même, il est passif à l’opposé de aïte.