Ils permettent de transcrire la langue japonaise sans ambiguïté, au contraire des kanjis. Chaque hiragana représente une syllabe